Session avec Ronan dans le 49

7 mai 2010 Off By Guillaume
Back up à début avril, un Samedi soir, départ en session à l’arrache à la sortie du magasin.
 A 19h15 j’envoie tout balladeret je saute dans le partner direction le 49…

Bon hormis que je me plante 3 fois pendant l’itinéraire, la fatique de la semaine ne se fait

presque pas sentir, et je suis pas du tout en retard…

A l’arrivée je vois mon Ronan, tout affolé qui commençait à se demander si je n’avais pas

traversé un fossé… Et qui me promet un poste 3 étoiles quasi à plat. Bon effectivemment

à part la pente à 70° avant d’arriver au poste j’ai 1m par 1m de plat, et effectivemment

par rapport au sien c’est plat. Ce guerrier le Ronan…

Bon avec ce terrain rectiligne, la première gaffe du week end commence par mon sac

à bouffe qui finit à la flotte dut aux 1kg de plomb chargé sur un des cotés qui le fera

basculer dans l’eau, coup de bol le sac finit à l’envers sur l’eau et les plombs finissent

au fond de l’eau et le sac reste à la surface… Un grand moment, et le pire le trois quart

de la bouffe est resté au sec…  Ronan le récupère avec la barque in extrémis à la lampe…

Bon hormis la rééducation forcé de mon pied encore endolori (je me suis fracturé le pied

en février, là il est tout juste remis de toute façon il n’a pas le choix…) dans la pente et toutes

les gaffes habituelles de début de saison (pas que d’ailleurs ça se sent quand je suis en week end…),

les cannes sont à l’eau à 22h00 et on démarre le traditionnel saucisson avec juste ce qu’il faut de

boisson à coté…

On termine à peine le pique nique qu’une canne de Ronan démarre, après une course digne d’un

destrier hongrois à travers les ronces,  Ronan me dit qu’il a un pin’s mais qu’il aura besoin de moi

pour monter l’épuisette… 5 minutes après me voilà, et la belle ne semble pas être si mal… après

avoir emmelé une canne, on fini par en venir à bout la pesée se fera le lendemain . Effectivemment

un pin’s : 14.3kg commune… Il semblerait que l’amorçage à la nuit d’enfer “cotes et lacs” et

pineaple Richworth 14mm depuis 3 semaines ait porté ses fruits.

DSC_5252 (Large) (2)

Une heure plus tard c’est mon tour, une commune d’environ onze kilos rejoint le sac de conservation.

DSC_5243 (Large)

Une heure plus tard encore, deux départs à 15 minutes d’intervalles se produisent avec une jolie miroir et

une commune calibré entre onze et 12kg de toute beauté…

 

 

 

DSC_5221 (Large) (2)

DSC_5236 (Large)

Le reste de la nuit sera calme et froid le vent d’est étant particulièrement virulent à cette période, le matin il ne fait pas

plus de 4 ou 5°.

Après une journée entre sieste et réalisation de montage, nous voilà réceillé pendant la sieste vers 17h sur une canne

mise à l’arrache à 40m du poste à la tiger, puis en fin d’après midi sur un snowman équilibré pineaple et nuit d’enfer.

C’est un bohneur de prendre ces poissons en pleine journée, ces communes sont massives et ultra combatives… elles

sont toutes les deux calibrés entre 11 et 12kg.

 

 

DSC_5269 (Large)

Puis en fin de soirée un run me calme par sa puissance, ce qui me gêne c’est que ce n’est pas le run de départ et que

le frein est tout de même serré assez fortement , j’aurai peut-etre une bonne surprise…

DSC_5275 (Large)

A la fin du combat la surprise est symphatique, la jolie commune fait 13.2kg

La dernière nuit sera peu avenante, et aussi froide que la première voire plus, un seul run chez Ronan nous réveillera,

ce sera une petite commune de 9.5kg. Le lendemain réveil 8h, il faut que je soit à 11h en vendée pour assembler les

cloisons de mon futur atelier de fabrication de bouillette dans le magasin, nouvel outil de travail qui devrait me

permettre d’amplifier mes fabrications maisons…

La remonté du matériel est plus simple que la descente, déjà il fait jour, et mon pied semble en meilleure forme…

A bientôt sur ce blog ou au bord de l’eau.

photos Guillaume et Ronan

Texte : Guillaume